AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

rien jamais ne dure, notre passé nous rattrape & les apparences se révèlent au grand jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


TROUBLEMAKER

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2012
Avatar : Lee Joon


MessageSujet: rien jamais ne dure, notre passé nous rattrape & les apparences se révèlent au grand jour. Mer 25 Avr - 16:01

Une journée de plus ici. Une journée de liberté, enfin tout dépend de ce que l’on appelle liberté. Il y a deux libertés : la liberté de riches et la liberté du secteur 1. Tu respectes, tu gagnes de l’argent que l’Etat te prend & c’est tout. Notre liberté s’arrête au pallier de notre maison. La seule chose qu’ils ne peuvent contrôler est nos rêves. Mais nos rêves restent chez nous. Au travail, on n’a pas le temps de penser, on doit gagner de l’argent à tout prix, faire le meilleur score pour être récompenser. Toute cette politique crée par ces bâtards à froufrous, afin de soumettre à l’extrême les citoyens du secteur 1. Je me bats contre ses injustices, contre la Terreur esclavagiste des Rois. Je donne ma vie pour parvenir à ce but. Chaque jour devient un combat. Mon passé a fait ce que je suis devenu et contre rien au monde je ne voudrais le changer. Mais il y a des jours où on aimerait bien se reposer, juste arrêter un instant et on divague, nos pensées voguent sur les flots de l’inconstance. On rêve de devenir une tout autre personne, que notre histoire est une autre. Mais c’est aussi un moyen de fuir a réalité, de fuir notre présent et dans ce cas, on perd de vu ce qui nous ait essentiel et les objectifs que nous avons faits serment d’atteindre.

Mais il y a des jours comme aujourd’hui où rien ne va. Dans un langage ordinaire, on dirait que c’est littéralement une journée merdique, une journée où on devrait rester couché.

Elle commence normalement. Il était sept heures du matin quand mon réveil sonna. J’avais eu une soirée bien arrosé en compagnie de Woo Hyun. Même si je résiste plutôt bien à l’alcool, cela n’empêche pas d’avoir un bon mal de crâne. J’avalai donc un comprimé pour le calmer. J’allai encore être en retard pour la petite réunion. J’enfilai ce qui me paraissait à peu près propre et partis à pas de loup pour ne pas réveiller la marmotte en hibernation communément appelé Woo Hyun. A la dite réunion, j’avais demandé à voir mon bras droit & Bo Ram qui était très importante durant nos petites interventions. Elle ne fut pas très longue, je déteste m’attarder sur les détails. De toute façon à chaque fois que nous avions planifié à la seconde près nos expéditions, rien ne se passait comme prévu. Nous avons donc tous opté pour une autre méthode : l’improvisation. Chacun connait son poste, mais pour ce qui est des détails chacun le fait comme il le sent. C’est un peu anarchique comme méthode mais elle marche plutôt bien. Après l’élaboration de la mission prévue pour le début de semaine prochaine, je pris la direction de la « salle d’entrainement », en réalité c’était un terrain vague où se situait un parcours érigé par d’anciens résistants. Quelques modifications lui avaient été apportées par nos soins. Je commençai par une petite course d’endurance d’une durée approximative de vingt minutes. Je me poste après quelques étirements à l’endroit choisi qui représentait le départ du parcours. Je m’étais muni d’un chronomètre pour pouvoir mesurer le temps et ainsi exploser les records tous détenus par moi (ne vous en faites pas mes chevilles vont biens !). Je n’aime pas tellement m’entrainer avec les membres du Gang. J’aime avoir des moments de solitude. Ce besoin est surement l’un des seuls vestiges encore visibles de mon enfance. Il y a des fois où sans rien ne dire à personne, je prends la décision de partir faire quelques interventions seul. D’ailleurs je pense partir à l’aventure, aller provoquer une petite catastrophe. Il y a des fois où j’aimerai faire cavalier seul mais cela ne se peut. J’ai besoin du gang pour faire craquer les abrutis qui nous dirigent. A plusieurs nous sommes plus forts. Enfin, une fois mon entrainement terminé, je regagnai le taudis qui nous servait de résidence. Je pris une douche bien chaude pour détendre chacun de mes muscles, je suis à bout. J’ai besoin de prendre l’air. Je me dirigeai dans ma chambre où je pris des vêtements propres. Pour la coiffure, on laisse tomber de toute façon cela sert à rien puisque coiffé ou pas je suis quand même un tombeur. J’allai manger un truc quand je reçus un message. Il était de la part de Bo Ram. Elle me proposait de boire un verre pour me détendre. Elle avait surement remarqué que je n’étais pas dans mon assiette depuis quelques temps, en même temps avec les Knights qui n’avaient de cesse de démonter tous nos plans & de venir nous embêter. Je rêvais de pouvoir enfin me battre avec eux pour leur faire savoir qui est le véritable chef de Gang dans ce secteur. Je répondis positivement à leur invitation. Avec un peu de chance, ses peureux masqués viendront nous voir. En attendant, on fait place à la bonne humeur en charmante compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 116
Date d'inscription : 14/04/2012
Avatar : jeon hyo seong - secret


MessageSujet: Re: rien jamais ne dure, notre passé nous rattrape & les apparences se révèlent au grand jour. Mer 25 Avr - 18:14

La journée n'avait pas été de tout repos... En effet, cette petite excursion dans le secteur central avait bien ratatiné notre petit Mi Ae qui n'avait déjà plus de jambes. C'est fou comme il y avait de la place derrière ses remparts, la jeune fille n'avait jamais imaginé que le royaume de Gaïadéis était aussi grand, mais d'un côté, ce n'était pas étonnant. Les nobles devaient avoir de la place pour construire un tas de choses inutiles... Elle soupira... Pourquoi avaient-ils besoin de construire, comme elle l'avait vue, des ruelles entières de boutiques où ils entassaient des vêtements qui battaient des records de prix ? Cela n'avait aucun sens ? Et puis pourquoi tous ces monuments, il n'y avait rien dans le secteur un, aucunes récompenses, aucuns édifices qui montrait le dur travail que fournissait les habitants... Non, de toutes manière, le secteur un comptait pour du beurre pour ces riches. Beaucoup d'entre eux devaient vivre dans le luxe sans se poser de question, sans ce demander qui fabriquait ses objets... C'était désolant pour eux. Rien que pour cela, Mi Ae était fière d'être du secteur un, le vie n'y était pas facile, mais elle aimait ça. Car dans le fond, un vie où tout nous tombe tout cuit dans le bec, ce n'est pas une si belle vie que cela.

Elle rentra dans le secteur une avec ses passeuses attitrées. Non, elle était loin d'être considérée comme une princesse, mais c'est comme cela qu'elles les appelaient puisqu'à chaque fois qu'elle avait besoin de passer une petite frontière, elle faisait appel à elle. Et c'était un plaisir de collaborer avec des gens simple. De toutes façons, Mi Ae ne se complique pas souvent la vie, surtout quand cela concerne les relations avec les autres. Elle n'était pas du genre à faire des préjugés et n'étant pas timide, elle avait toutes les chances de son côté pour ne pas faire de mauvais départ avec les autres. Elle rentra donc chez elle vers dix sept heures. Elle avait bien prit son temps, profitant de la musique qui sortait de ses écouteurs. Elle était accroc à la musique, jamais elle ne quittait ses écouteurs de peur de louper une occasion d'entrer une fois de plus dans son monde. Elle poussa sa porte d'entrée avec son épaule, la referma derrière elle et partit en direction de sa chambre, ou ce qui y ressemblait. Un fois dans son entre, elle se mit face à son lit et se laissa lourdement tomber dessus. Une petite sieste était la bienvenue. Elle se laissa donc encerclée par les bras de Morphée et plongea dans les rêves. Elle n'avait jamais aimé les journées en villes, jamais. Il fallait marché et c'était épuisant de croiser tout ce monde. Ça la gavait assez vite en faite. Le fait qu'elle ait du attendre quelques heures avant d'aller récupérer quelques médicaments l'avait largement embêter, pour rester poli. Elle méritait donc bien cette petite sieste non ?

Elle se réveilla deux heure plus tard, en pleine forme. Vous voyez les piles rechargeables ? Et bien Mi Ae s'étaient la même chose, quelques minutes de sommeil suffisait largement pour la remettre d'aplomb pour quelques temps. Elle était même en pleine forme à l'heure où je vous parle, prête à profiter un peu de se soirée, étant donné que sa journée n'avait pas été fameuse. Elle allait certainement faire un tour en ville histoire de voir qui était de sortie. Avec un peu de chance elle trouverait ses amis. Parce que pour Mi Ae amis signifie détente. Elle s'étira et alla jeter un coup d’œil dans la glace. Comme elle le pensait, ce n'était pas une très bonne idée de sortir avec cette tête ; surtout avec la marque de la couette sur le visage... Elle allait devoir passer par la case salle de bain, histoire de se refaire un petit beauté même si ce n'était pas extrêmement nécessaire. Elle prit quelque habits et se dirigea vers la salle de bain pour y prendre une bonne bonne douche. Elle ne resta pas bien longtemps, plutôt impatiente de voir ce que cette soirée lui réservait. Elle s'habilla donc rapidement, se coiffa de la même façon et parti avec comme unique objet dans sa poche : son portable bien-sûr accompagné de ses écouteurs. Elle n'avait pas pris de nouvelle des knights depuis qu'elle était rentrée, elle avait l'habitude maintenant et puis, si jamais il y avait un problème, elle allait être contactée. Elle ferma donc sa porte et partit en direction des bars et autres lieux bien fréquenté (ou pas d'ailleurs) le soir. Mais ce n'était pas ça qui allait lui faire peur, elle savait parfaitement se défendre. C'était plutôt pratique d'avoir comme entraîneur attitré ce cher Chang Yeol, c'est grace à lui si elle pouvait se défendre. Mais taper sur les autres sans raisons n'était pas sa tasse de thé, elle préférait largement discuter même si parfois les mots n'ont pas de sens et qu'on se fait mieux entendre quand on frappe avec le poing. Elle souhaitait vraiment que le gouvernement, enfin si on peut appeler ça comme ça, fasse quelque chose pour que ça change, pour que la vie soit un peu meilleure ici. Mi Ae comprenait parfaitement comment les Troublemakers fonctionnaient, elle n'était pas tellement d'accord avec leurs méthodes, mais elle se battait pour les même raisons. Vous allez certainement la trouver un peu limitée, mais elle ne voyait pas pourquoi les deux gangs du secteur ne faisait pas équipe... Les choses auraient certainement été plus simple si ils s'étaient tous unis depuis le début pour parler. Mais elle n'était pas là pour critiquer ou réfléchir sur cela, elle s'en fichait à présent puisqu'elle n'était pas derrière son masque, dans son habit justicière...

Elle entra dans le premier bar qui vient croisé sa route et à sa grande surprise il était déjà plein. Elle trouverait certainement un coin où se casé avec quelques personne. Elle ne prit pas le temps de s'attarder sur les personnes présentent, elle fonça vers la bar et demanda un verre histoire de commencer officiellement la soirée. Tout en gardant son verre dans la main, elle avança puis aperçut Jun Hyun au loin. Ah ! C'était une vielle connaissance... Ou pas d'ailleurs, mais elle le connaissait bien, mis à part le fait qu'il soit le chef des troublemakers... Oui Mi Ae jouait un double jeu, elle n'en était pas fière, mais elle ne tenait pas à se faire des ennemis facilement et bêtement à cause d'une histoire de gang. Et puis, Jun Hyun n'était pas si méchant que cela, quand on le connaît en dehors des bastons. Ce ne fut donc pas un problème pour Mi Ae d'aller squatter sa table. Elle arriva donc par derrière, mode furtif, et tira une chaise d'un autre tablée pour s'installer à côté de lui.

Mi Ae« Bha alors qu'est-ce que tu fais là tout seul ? Tu veux de la compagnie ? » Elle posa son verre sur la table. « En faite, je ne te laisse pas le choix, il y a tellement de monde que tout est pris ici... C'est fou. Enfin, ça va bien ? Ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas vu non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

rien jamais ne dure, notre passé nous rattrape & les apparences se révèlent au grand jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gaïadéis :: Gaïadéis :: secteur un :: in the village-